Warum

Des lignes du front / FRONTLINIEN

de et Philip Rieseberg
Prix : 12,20 €
Pages : 112
Noir & Blanc
ISBN : 9782365350013


Résumé

Guerre de 14, on suit un jeune soldat allemand qui, au cours d’une offensive deviendra fou jusqu’à ce qu’il retrouve son enfant. Ce récit, muet est illustré par le texte d’une lettre d’un soldat français à son fils depuis sa tranchée. En face, l'allemand, l'ennemi.

Philip Rieseberg et David Möhring – tous deux allemands – ont illustré les lettres envoyées par les Poilus par des images montrant les « boches », en face. Textes et images s'emmêlent, pour nous livrer une vision bilatérale d'une guerre absurde, cruelle, sanglante. On en vient à ne plus distinguer l'ami de l'ennemi, et ce parallèle du texte (en français et en allemand) avec les illustrations fait écho à cette question que pose l'un des soldats : qui est-il, l'autre, en face ? Est-il un homme comme moi ?Un livre bilingue franco-allemand.

Voir l'émission sur ARTE-Metropolis / Die Sendung von ARTE-Metropolis schauen

„Es ist Krieg. Die französischen Soldaten schreiben aus Ihren Schützengräben an ihre Familien in Frankreich. Auf der Gegenseite der Deutsche, der Feind.
Philip Rieseberg und David Möhring – beide aus Deutschland – haben mithilfe von Bildern der Gegenseite, der Deutschen, einen Text illustriert, der aus den Fragmenten originaler französischer Feldpostbriefe besteht.
Text und Bild verschmelzen und liefern uns die zwei Sichtweisen eines absurden, grausamen und blutigen Krieges. Man kann nicht mehr zwischen Freund und Feind unterscheiden. So knüpfen die Gemeinsamkeiten zwischen Text und Bild an die Frage eines der Soldaten an: Wer ist der auf der Gegenseite? Ist er ein Mensch wie ich?
Die Bilder sind in einem klaren und düsteren fotografischen Stil gehalten. Sie verdeutlichen die Brutalität und den Wahnsinn der Kriegsszenen aus dem Blickwinkel der deutschen Soldaten und schaffen so den Kontrast zu der Zartheit und Menschlichkeit der Feldpostbriefe, zur bitteren Traurigkeit jener Männer, die jedesmal denken, daß dies ihr letzter Brief sein wird, ihr letzter Sturm aus dem Graben.
Dieses Buch ist zweisprachig erschienen, mit einer Hälfte auf Deutsch und einer auf Französisch.“

Sortie : juin 2012

Articles en ligne :


sur Babelio : Un livre court mais dense, à mettre entre toutes les mains.

sur Senscritique.com

Le fatalisme devant la souffrance et le décalage entre les idées de l'arrière et le vécu des poilus sont très bien mis en scène. Cet ouvrage permet d'approcher de façon sensible l'univers des tranchées

sur Critqueslibres.com :  Cet ouvrage, abordable dès l’âge de dix ans, convient également à un public adulte qui sera séduit par l’originalité de son contenu et de son aspect.

sur Lire pour le plaisir

L'avis de David Fournol :Entièrement réalisé en noir et blanc, les illustrations de Philip Rieseberg semblent mélanger la photo et le dessin. Les images tranchent radicalement avec le ton de la lettre qui donne l'impression d'entendre comme une voie off, douce, calme et posée. Cette longue lettre, quand on sait qu'elle a été réellement écrite par des soldats sur le front prend une dimension particulière grâce aux illustrations de l'auteur. Entre le dessin, le noir et blanc, le format du livre on a l'impression d'être oppressé pendant la lecture, d'être comme enfermé et, comme ce soldat, de ne pas pourvoir s'échapper. « Des lignes du front »est un beau livre, assez diffèrent de toutes les bandes dessinées faites sur la première guerre mondiale qu'on a pu lire. 

sur le Graphivore

Pour ceux qui aiment :