Warum

Gondoléances

de
Prix : 12,20 €
Pages : 96
Noir & Blanc
ISBN : 978-2-915920-42-0


Résumé

Martin Singer continue son expérimentation narrative et graphique autour de ses histoires à l’humour noir.

Son narrateur saute de case en case pour illustrer à contre-pied dela lettre des saynettes parfois cruelles, souvent désespérées maistoujours drôles et inventives.

Le gaufrier fait cette fois les frais des expérimentations de l’auteur.

Une évolution dans le travail d’un nouveau venu qui a rapidementtrouvé ses marques dans un médium qui ne lui était pourtant pas familier.

Quel a été l’accueil réservé à ton premier livre  «Concours de circonstances» ?
Très positif dans l’ensemble. Le ton du livre combiné à un style de narration innovant a été très apprécié.

Bien sûr, on m’a reproché le ton noir et triste de l’album, mais moi j’y vois tout le contraire. Je suis d’accord avec Samuel Beckett quand il dit qu’il n’y a rien de plus drôle que le malheur des gens.


Quelles différences y a-t-il entre les deux opus ?
Le personnage récurrent du premier album s’est graphiquement «stabilisé» dans Gondoléances. Dans Concours de circonstance, la mise en page était toujours la même et donc très contraignante. Je m’en suis libéré, ce qui permet une mise en scène plus inventive et une lecture plus dynamique.


Pourquoi pas un troisième album ?

Il faudrait que je trouve les ressources pour inventer de nouvelles choses tant narrativement que graphiquement.

Si c’est pour refaire la même chose, ça ne m’intéresse pas. J’ai d’autres projets de BD en cours de fabrication...

Les autres livres de Martin Singer :


Pour ceux qui aiment :